Collège Cacault | Clisson (44)

8 Route de Gorges

Maîtrise d'ouvrage : Conseil Départemental de Loire-Atlantique

Maîtrise d'oeuvre : Dusapin & Associés Architectes, BERIM, CMB, AGI2D, Alma Consulting

Surface : 4 930 m² 

Coût : 6 250 000€ HT 

Mission : Complète

Image : Tanguy Brohart

Le site du collège Pierre et François Cacault de Clisson s’inscrit dans l’environnement paysagé verdoyant des rives de la Sèvre Nantaise, vaste espace naturel protégé et classé à l’Est de la parcelle. Notre propos est celui de rechercher les interactions possibles entre le bâti et son environnement proche et lointain, par la transformation architecturale de l’image du collège.


Les enjeux de la restructuration se situent dans la juste adéquation entre fonctionnalité et recherche d’une cohérence spatiale globale ; transformer la dissonance de l’état des lieux en résonnance avec le paysage de la Sèvre Nantaise nous semble être un enjeu majeur sur le plan environnemental, urbain et architectural.


Le collège Cacault, construit en 1967, malgré son étalement urbain propre à cette époque et à sa manière de concevoir des espaces et de les construire, présente des atouts non négligeables pour la conception d’un nouveau bâtiment. Son implantation permet une constructibilité en site occupé sans nuisance fonctionnelle.


Sur le plan urbain, le nouveau bâtiment fait front à la Place de la Croix St Thomas, lui exposant son tympan particulier et participant ainsi de cet espace public, de part et d’autre de la route de Gorges. Route que l’on voudrait voir devenir comme une occasion à ne pas manquer d’installer une forme de monumentalité dans un environnement au tissu pavillonnaire dominant. Un tel projet de recomposition fonctionnelle et urbaine se fera à l’écoute de tous les acteurs concernés.


Notre parti architectural est fondé sur un état de fonctionnement existant du collège, à la fois organisé autour d’une large galerie mais également sur un éclatement des séquences d’entrée et d’accès des élèves, d’un côté en bus et de l’autre à pieds ou à vélo. Cette galerie intérieure possède un potentiel indéniable de liaison peu exploité par manque de lisibilité, de lumière et de convivialité.


L'opportunité de la restructuration de la partie centrale du bâtiment C fait apparaître la possibilité d’une mise en relation des accès piétons au travers d’un nouveau hall à double entrée Est et Ouest, sous le contrôle de la nouvelle loge, située au centre du dispositif.


La galerie et le hall traversant deviennent dès lors un lien fédérateur du projet tels des rues intérieures innervant les différentes entités fonctionnelles du collège : les salles de classes, la restauration, les locaux des enseignants, le pôle médico-social, le CDI et l’administration. C’est le cheminement intérieur, qui vient croiser les flux traversant du dehors au-dedans, d’Ouest en Est tel un Cardo, à la croisée des chemins.